Thomas Sankara au sommet d’Addis Abeba